- General Une leçon de Google | Cactus

Une leçon de Google

Je vais très souvent utiliser les services de Google : j'ai un compte GMail, j'utilise la recherche par défaut en haut à droite de mon navigateur, qui se trouve être une recherche Google, je vais aussi directement sur www.google.fr . Je me dis que je ne suis pas le seul à faire cela. Je ne sais pas quel est le trafic de ce site, mais c'est terrible.

Il est normal dans ces conditions qu'ils optimisent énormément leur contenu : moins de bande passante, plus de performance, quelques serveurs ou dizaines de serveurs en moins, les avantages sont nombreux.

Regardons trois astuces qu'ils utilisent...

Une page légère == une page rapide

Je passe sur le plus gros fil, le fait que la page d'accueil pèse environ 20k, avec deux requêtes à effectuer (1 html, une image).

Zero fichier css ou javascript à l'extérieur. C'est tellement évident que je ne comprends pas que tout le monde ne le fasse pas. Ils sont des milliers de sites là , dans le monde, y compris celui que vous êtes en train de lire, qui devraient y penser.

Le chargement différé - en avance

Si on regarde le chargement de la page sur Safari, on voit trois éléments chargés.

image

Or il n'y en a que deux de visibles... En regardant de plus près le troisième, on voit qu'il n'est pas utilisé sur la première page, mais sur la deuxième, ce qui fait que la deuxième page comprend.... 1 élément.

image

On a donc une impression de rapidité qui est entièrement justifiée. Même quand on se connecte en 3G comme moi et qu'on a une latence du tonnerre de dieu.

Cette image, ce sont des sprites css, des petits bouts d'image dans une grande image. On affiche ensuite une portion de cette image grâce aux feuilles de styles .

image

Look, ma, no space

Si vous regardez le code source du html de la page d'accueil, vous verrez un bon bout de code bien ramassé, sans aucun espace. Ce n'est certes pas agréable à lire pour vous. Mais votre navigateur ne fait aucune différence : les espaces sont en trop, et il préfère peut être même un texte sans espace.

On va me dire que cette économie n'est pas si importante. Le fait de rajouter des espaces ou des retours chariots inutile est une maladie qui peut avoir des conséquences notables. Un site sur lequel j'ai travaillé a identifié qu'il perdait 30% de la taille de son HTML en espaces inutiles. 30%!!

Les pages d'accueil des sites sont souvent les plus intéressantes : elles sont censées créer l'envie de naviguer, ouvrir les parcours et aussi concentrer le savoir faire et la compétence des intervenants , notamment en ce qui concerne la performance. La page de Google ne déroge pas à cette règle, et je vous laisse la comparer vous même à celle des ses compétiteurs-suiveurs Exalead ou Wikia.

image

Publié le 29 Jan 2008
Écrit par Cyril Godefroy