La loi de la jungle

La loi de la jungle

Il y a-t-il de la place pour deux services d'hébergement de photos pour les photographes? D'un cà´té il y a Photosapiens, de l'autre, Instantpict, dans lequel je suis un peu de parti pris. Aujourd'hui, j'ose le dire, je souffre de la comparaison. Enfin, pas sur tous les points, dieu merci. Alors, faut il jeter l'éponge?

De mon point de vue, non. Et je pense que les utilisateurs de ces services seront du même avis.

En ayant deux services concurrents (et même trois, si on considère photopro), on bénéficie pour les clients de la meilleure offre: pour survivre chaque service doit s'adapter et proposer aussi bien sinon mieux que l'autre. Un bel exemple de libéralisme. Dans le secteur des sites web, cela ne me dérange pas trop.

Par exemple, le prix. J'ai personnellement toujours considéré que 29,9 euros par mois pour 100 Mo d'hébergement, c'est trop cher. Apparemment je ne suis pas le seul. J'ai succombé aux remarques de Thomas et j'ai fait le test. Le questionnaire que j'ai fait récemment et l'expérience sur six mois me conforte dans l'opinion qu'il faut changer les dimensions de l'offre. Ce sera chose faite d'ici la fin de l'année.

Autre exemple, le paiement pour les photographes. On a longtemps caressé l'idée de mettre un bouton paypal en paiement pour les droits achetés aux photographes. On ne l'a pas fait parce que l'on voulait tout de suite aller plus loin fonctionnellement que 'mettre le bouton'. Instantpict gère de manière astucieuse la livraison et on voulait que cela soit encore plus vrai. Seulement c'était trop compliqué au regard du nombre de clients qui utilisaient cette fonctionnalité. L'ajout du paeiment par Photosapiens m'invite à réviser mon jugement.

Dernier exemple: le book. Là , Instantpict est entre Photosapiens et photopro, puisque ce derner se limite à cette fonctionnalité. Instantpict est le seul à proposer l'hébergement gratuit d'un book réduit. Je vais concrétiser cette offre pour la rendre plus intéressante et plus pérenne. Cela m'intéresse en effet de pouvoir avoir plusieurs dizaines de photographes et bénéficier ainsi d'un effet d'attraction pour les personnes en recherche de photos ou de photographes.

Alors on va me reprocher de copier ce que font les autres. C'est à la fois vrai et inexact. Vrai parce que je réagis aux idées des concurrents. Faux parce que certaines choses qu'ils ont faites, je les ai faites avant eux, ils ne les ont pas faites, ou ils les ont faites en même temps que nous sans que personne le sache. On maintiendra de toutes façons toujours une spécificité, nourri d'autres expériences, des gens que l'on rencontre, de notre inertie et de nos llimites, mais aussi des choses nouvelles que l'on rencontre.

Publié le 13 Dec 2005
Écrit par Cyril Godefroy