2012-10-31-RGeo-snippets

RGeo is a wonderfully efficient and complex Ruby library to help you talk to PostGIS and take advantage of it.

Here's a snippet I made (simple question) to find pois close to a location:

  def self.closest(lon, lat, radius)
    point = GEOFACTORY.point(lon, lat).projection
    where{st_distance(coords, point)<radius}
  end

It's using squeel to make the sql generation much easier (hope Sqeel makes it into rails4). 2.5ms on my slow MBA, not calculating haversine distances, optimized with an index. What else could you hope for? Butter?

2012-10-19-Sizes

I'm quite happy to know that next week we'll get a new device to play with, I'm done with creating new versions of all my apps for iPhone 5, and I'd really enjoy to work on a new new form factor. NOT!

Anyway, most of my apps that are in use out there have bee updated for iPhone 5 and iOS 6, even 3,2,1,Run which has been quite a pain, frankly with the new settings on the GPS recording, and Cycle which stopeed recording GPS altogether.

So these apps have been updated:

  • 321Run, your personal trainer
  • PhotoGPS a utility app for recording your location all the time to geolocate pictures
  • Cycle, your free cycling partner
  • Meta Editor, the tool to edit and save metadata, IPTC, GPS and exif data on your iPad and iPhone (Universal app)
  • Meta Browser, which allows you to review metadata from pictures in your camera roll on your iPhone.

Yes, I still have to work on Photo Locations, and the other smaller apps I did before. I'm just witholding until I know the size of the new little iPad before I get into it and redo all apps that need a new size all at once...

2012-10-16-addendum-and-errata

Çingleton deux Symposium 2012

Ce week end j'ai fait un petit voyage à Montréal, dans la belle province, pour assister ou plutôt participer à Çingleton, une conférence organisée par Guy English, Luc Vandal et Scott Morrison, avec l'aide de plein de personnes, notamment Petra. Cette conférence fait partie des meilleures auxquelles j'aie participé. J'avais raté la première par manque de ressources, mais cette année j'ai pu me l'offrir. Et je ne l'ai pas regretté.

Montréal est une belle ville, et agréable à visiter, même à cette époque où il commence à faire froid.

Le lieu de la conférence était très bien (peut être un peu bruyant), chaleureux, bien placé, et le service était impeccable, l'installation aussi.

Mais évidemment c'est d'abord pour les speeches que l'on vient.

Je ne vais pas vous faire le live blog des speeches, c'est inutile. D'autres l'on fait et certainement mieux que je ne pourrais jamais le faire. Je ne vais pas non plus publier des photos, je n'avais pas mon appareil.

Par contre, je peux parler de mes sentiments et des raisonnements que ces talks ont créé en moi. Comme John Gruber l'a dit après la conférence dans le Talk Show, la conférence avait comme thème "Scale", mais elle était plus en fait centrée sur le changement : changement de taille, changement de taille, changement de l'environnement mais aussi de la manière dont se place dans cet environnement. Soit dit en passant, c'est la seule chose intéressante que j'ai retenu de ce Talk Show.

La conférence était en effet très peu technique. Pas une seule ligne de code, juste la présentation de Brad Ellis où il a utilisé Quartz Composer pour démontrer des points et nous montrer le travail de production, en essayant de nous faire croire que les designers sont aussi développeurs. Et je crois qu'il a réussi à me convaincre.

Les présentations m'ont à la fois motivé, sensibilisé sur les choses que je dois faire qui ne sont pas techniques du tout, m'a permis aussi de réaliser sereinement que j'avais fait des erreurs dans le passé et mis l'accent sur ce que je dois corriger dans le futur. Comme d'autres présentations et keynotes, elles ont présenté l'environnement dans lequel je suis sous un angle qui me pousse à me changer moi même, trouver de nouveaux débouchés, de nouveaux métiers, de nouvelles activités qui me permettront de mieux faire ce que je veux faire.

Bien sûr tout n'était pas aussi efficace que la présentation de @jury, ni drôle comme la présentation de Dan Moren et Lex Friedman. Mais comme d'habitude, on trouve dans les conférences ce qu'on y apporte, et l'effort que l'on fait à analyser le temps qu'on y passe permet de faire un point. Par exemple, la présentation de Serenity Caldwell sur son travail d'éditrice des ebooks de MacWorld était complètement à côté de ce qui m'intéresse en tant que développeur iOS. Mais elle reflétait le travail de quelqu'un qui se trouve à l'intersection entre le contenu et la technique, ce qui est souvent notre cas, et dans un contexte de changement intensif (savez vous que le format epub date seulement de 2007?).

Par ailleurs, on ne va pas dans les conférences que pour les talks. On y va aussi pour les gens que l'on rencontre par ailleurs. J'ai eu la chance de passer du temps avec des gens que je connaissais déjà sur Twitter mais que je n'avais pas eu la chance de rencontrer en vrai. Maintenant, ils metront plus facilement un visage sur mes messages sur Twitter et App.net, ce qui a une utilité parfois, en plus de celle de partager et de communiquer. Et c'est toujours plus facile de débarquer dans un endroit inconnu quand on connait quelques personnes avec lesquelles on peut traîner, discuter ou boir un godet.

Je finis en remerciant à nouveau les organisateurs, les présentateurs et les participants. La ville aussi, particulièrement accueillante en Amérique du Nord pour un français.

J'ai créé un GoogleDocs avec la liste des participants et leurs handles Twitter et App.net pour que les gens puissent continuer à se suivre et se contacter. C'est ma pierre à l'édifice de Çingleton deux, et j'espère que cela aidera à en faire un troisième.

Rappel: les vidéos de Çingleton sont déjà disponibles sur Vimeo et celles de ce week end seront bientôt disponibles. Je vous conseille de regarder dans l'ordre Michael Lopp, Marco Arment et Michael Jurewitz, au moins.

2012-09-19-Predaid-card-for-France

I just wrote about the "free mobile offer" for people coming in France with an unlocked simphone. A new solution, easier to use for a short trip, has been launched by another network operator, Bouygues.

It's a prepaid sim card under the brand B&You that's a sub-something of Bouygues Telecom. You can get one fo 5 € and can charge it for voice or data. For example a 400 MB data will cost you (right now) 15 €.

The biggest issue, as with Free Mobile, is that you can only get it from their web site, so you have to understand french to order one (and have it delivered where you will be staying). There's no limit on how long your fill up can be used so you can keep it for next time you come and don't have to buy a new sim card each time.

They even have nano sims for iPhone 5.

Go to B&You